Qu’est ce qu’un Agenda 21 ?

Qu’est ce qu’un Agenda 21 ?

Un engagement, un programme, des actions qui se déclinent entre développements économique, environnemental et social tout en encourageant la participation… L’Agenda 21, tel qu’imaginé par la ville de Bray sur Seine, propose un planning d’actions qui se feront en concertation avec les habitants dans le cadre des ateliers proposés.
Le site du ministère qui donne tous les détails pour réaliser son Agenda 21 ainsi qu’il recense les grands enjeux liés au développement durable.
En savoir plus !

Qu’entendons nous par Agenda 21?
La conscience qu’il faut agir autrement !
Les principes de l’action collaborative
Pourquoi Bray sur Seine?
Comité 21
La Seine et Marne et le développement durable


Qu’entendons nous par Agenda 21?

Un Agenda 21 local est un projet territorial de développement durable, porté par une collectivité locale, et qui prend la forme d’un programme d’actions.
C’est un cadre, une méthode qui propose de planifier dans le temps.  C’est une démarche volontaire qui invite à penser autrement la politique d’aménagement du territoire. Nous pensons, à Bray, qu’il est à la fois urgent et important de proposer des actions qui comprennent ces différentes dimensions :
• Le pilier environnemental
• Le pilier économique
• Le pilier social

Nous souhaitons y rajouter un quatrième pilier, celui de la gouvernance, largement ouvert sur la participation citoyenne. C’est un cadre, une méthode qui propose de planifier des actions mais aussi de les mesurer


La conscience qu’il faut agir autrement !

Nous vivons dans un monde compliqué et complexe. Ce constat n’a pas échappé à la nouvelle équipe qui a décidé d’une méthode, interractive avec les habitants et les partenaires de la collectivité, afin de développer la ville de Bray sur Seine du mieux possible, sur la base d’une envie partagée.

Il s’est traduit par plusieurs étapes :
• Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale
• Un acte fondateur avec la délibération du 25 juillet
• Le travail de diagnostic, la rencontre avec les partenaires, la recherche de moyens…
• La présentation publique du 5 décembre
• des actions déjà engagées dans cet esprit

Il s’agit de faire de manière responsable afin d’enclencher «un développement qui réponde aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

La municipalité a conforté son analyse avec les éléments d’appréciation suivants :

• Un diagnostic réalisé par les intercommunalités de la Bassée et du Montois (2011 – 2012)
• De nombreuses attentes et envies, notamment exprimées par les habitants
• Mais des contraintes (la réforme des collectivités, le centralisme du grand provinois, la baisse des dotations…)
• Mais aussi des opportunités (le réaménagement de la Seine, une ville endormie à réveiller, si l’on est innovant dans notre démarche!)

L’idée de fond qui anime l’équipe municipale est la suivante, il s’agit de «ne pas perdre de temps pour faire, mais tenir compte des autres et minimiser le coût pour la commune».


Les principes de l’action collaborative

La méthode que nous vous proposons de déployer s’organiser de la manière suivante :
– Des ateliers thématiques qui reprennent les enjeux principaux identifiés à travers les diagnostics, les rencontres avec les partenaires, les échanges avec les habitants;
– Chaque atelier rassemble des volontaires (habitants, partenaires, élus…) pour réfléchir et travailler sur différentes actions qui vont être choisies collectivement;
– Chaque atelier décide de son rythme, un(e) volontaire pour le piloter avec l’appui du technicien
– Les élus impulsent ensuite les décisions qui seront validées, affinées, hiérarchisées dans le cadre de ces ateliers.
– Transparence sur le travail de l’ensemble des ateliers. Des réunions de présentation des travaux seront organisées régulièrement

Son fonctionnement :
– Un(e) volontaire pour porter l’axe (qui n’est pas forcément un élu)
– Des réunions qui durent 1h30 maxi
– On fait un point
– On échange et on prend des décisions
– On mesure l’avancée des actions
– On prévoit les prochaines étapes
– Un compte rendu partagé ensuite avec un relevé de décisions

La ville de Bray sur Seine a souhaité s’associer les services, à mi-temps, d’un technicien afin de l’aider à déployer la démarche.

Son rôle :
– Animer
– accompagner
– Mettre en action les décisions
– Rendre compte
– Rechercher les partenariats et financements


Pourquoi Bray sur Seine?

Cette envie de réaliser un Agenda 21 est fortement associée à l’arrivée de la nouvelle équipe municipale. Ses rencontres, échanges, constats et appréciations du contexte général des collectivités lui ont fait réaliser qu’il fallait impérativement faire différemment.

Plusieurs éléments l’on confortés :

• Une attente de la population (une urgence?)
• Une réponse à l’attente de nos partenaires (une urgence?)
• Une nouvelle équipe d’élus, un choix politique voté en juillet !
• Une opportunité pour trouver d’autres moyens
• L’envie de mobiliser des bonnes volontés
• Le label comme une distinction (rassurer, donner envie)

Bray, la locomotive du Bassée Montois
Bray s’investit dans les sujets prioritaires du territoire


 Comité 21

Le site portail des Agenda 21 qui en dresse la liste, relate les différentes actions réalisées, leurs différences et explique comment rejoindre la dynamique. Plus d’un millier de projets recensés en France aujourd’hui…
Cela peut permettre de mieux illustrer la démarche et ce que l’on pourrait en faire.

Le site


La Seine et Marne et le développement durable !

Nous ne sommes pas seuls mais un peu influencés. En effet, le Conseil Général de Seine et Marne a, de longue date, investi le sujet du développement durable pour travailler sur le développement, participatif, du département. Il nous semble qu’à leur actif, il y a de nombreuses actions dont on peut s’inspirer.L’Agenda 21  de Bray s’inscrira dans sa complémentarité.
Nous vous invitons à visiter leur site, l’occasion de comprendre la démarche du département et de constater dans quelles mesures elle influence son développement et son fonctionnement. C’est aussi un code de conduite vis-à-vis des partenaires, notamment des collectivités locales.

Partager
ou aimer
cette page