La filière bio se précise

La filière bio se précise

L’atelier environnement qui s’est déroulé le 16 novembre dernier, a permis de préciser les contours et de confirmer la plupart des parties prenantes potentielles du projet de filière bio. La réflexion porte désormais sur l’organisation de producteurs locaux pour transformer une partie de la production et la mettre en vente, soit localement dans un lieu dédié qui pourrait aussi accueillir des animations, formations, et dans les commerces locaux et ceux plus proches de destinations touristiques fortes (ex. de Provins). Evelyne Martens, de la Fabrique à Initiatives, qui accompagne notre réflexion nous a commentés sa visite du site de Marcoussis dont les caractéristiques correspondent assez bien au contexte de la Bassée Montois.

Ce travail doit permettre, une fois réalisé, d’approvisionner en produits bio locaux des clients publics (école, maison de retraite…) et privés. Il comporte des dimensions, à la fois, économique, sociale, environnementale voire touristique.
Le lieu de transformation a aussi été imaginé comme pouvant servir les personnes privées ayant des surplus de production (fruits et légumes) et qui aurait besoin de faire des conserves, confitures et autres bocaux.
Au-préalable, il faudra réaliser l’étude de faisabilité et l’estimation financière. Cela passe par une mobilisation d’expertise (comme l’Arène), un positionnement sur des appels à projet (comme la DRIEE) et la recherche de moyens.
Il est à noter l’intention du département qui souhaite approvisionner les collèges avec des circuits courts et une transformation locale. L’intuition est en tout cas confirmée.
Marcoussis photo 2

Un éductour intéressant qu'Evelyne Martens a partagé avec nous.

Un éductour intéressant qu’Evelyne Martens a partagé avec nous.